Hamlet : Homo ?

Publié le par C.K.

Les Fous d'Hamlet LogoAttention, on marche sur des œufs. Il ne faut surtout pas que cela soit une affirmation gratuite.  Nous allons essayer de nous basé uniquement sur le texte et de ne pas faire d’extrapolation personnelle.

Le doute sur la relation Ophélie – Hamlet.

Lors de l’enterrement d’Ophélie, voici les mots d’Hamlet : « J’aimais Ophélie. Quarante mille frères ne pourraient avec tout leur amour atteindre la somme du mien ». Il semble que l’amour d’Hamlet pour Ophélie était très fort mais pourrait être celui d’un frère pour sa sœur.

La scène qui sème le doute.

Durant la conversation entre Rosencrantz, Guildenstern et Hamlet, on ne peut pas passer à côté de ceci :

Hamlet : « L’homme ne m’enchante plus, ni les femmes d’ailleurs, même si par votre sourire vous semblez le suggérer »

Rosencrantz : « Mon seigneur, mes pensées n’étaient pas de cette étoffe »

Hamlet : « Alors pourquoi avez-vous ri quand j’ai dit : « l’homme ne m’enchante plus ? » »

Il est impossible de ne pas se laisser influencer par ce sourire et par la dernière réplique d’Hamlet et de se poser cette question : Hamlet a-t-il eu des relations homosexuelles avant de rencontrer Ophélie ? Si oui, on ne saura jamais avec qui !

Le dire avant de mourir.

Et puis il y a la scène de fin, Hamlet mourant déclare

« Si j’avais le temps, mais ce cruel sergent, la Mort, est rigoureux dans ses arrêts, oh ! je pourrais vous dire... Mais laissons. Horatio, je suis mort, tu vis. Rapporte droitement mon action et ma cause à ceux qui doutent »

Qu’est qu’il aurait pu nous dire ? De quelle cause parle-t ‘il ? Ceux qui doutent de quoi ?

Peut-être que seul Horatio était au courant ? Ni son père, ni sa mère n’étaient au courant.

Affaire à suivre.

 

Publié dans HAMLET ANALYSE

Commenter cet article